Le delta du Mékong

My Tho 70 km 2h00 2h00 2h30 - - -
Cai Be 130 km 2h30 3h00 4h00 - - -
Vinh Long 140 km 2h30 3h00 4h00 - - -
Can Tho 168 km 4h00 4h30 5h00 - 50 mn -
My Tho Cai Be Vinh Long Can Tho
70 km 130 km 140 km 168 km
2h00 2h30 2h30 4h00
2h00 3h00 3h00 4h30
2h30 4h00 4h00 5h00
- - - -
- - - 50 mn
- - - -

Situation géographique

Venant du Cambodge le Mékong s’éclate en 9 grandes rivières tout au Sud du Viet Nam, formant un delta sur plus de 100 kilomètres. Ce dernier fertile est la plus grande production de riz du pays… Les terres, humides et inondées chaque année donne une végétation luxuriante et variée…

Le delta présente des paysages très variés: de la rizière aux bosquets de cocotiers ombragés, mais aussi à la mangrove puis aux forêts caduques avec des villages  et des activités artisanales et même des industries traditionnelles (séchage de fruits, extraction du sucre de canne, cuisson des briques…). Excroissance naturelle du bassin du Mékong, le delta est formé très essentiellement des alluvions drainés par le Mékong. Le Mékong draine en période de crue jusqu’à plusieurs de kilos de terre sèche par mètre cube d’eau, qui vont fertiliser toute la zone du delta.

La vie des champs

Loin de la trépidation de la ville, le rythme est celui d’une nature riche et bienveillante. Si les travaux des champs sont durs, le fruit de ce labeur est gratifiant, la terre comme l’eau apportant au panier du paysan le riz et les fruits, les poissons d’élevage et de pêche. C’est une vie rude que celle des paysans, mais c’est aussi une vie de qualité, faite d’attention et de soin pour les champs, pour les animaux et pour la communauté villageoise. Les animaux sont bien traités et bien tenus et il n’est pas rare de trouver des étables drapées de moustiquaire. Il en va de même pour la chaleur de l’accueil.

A voir, à ne pas manquer, activités

Le delta est grand et peut être visité à travers plusieurs sites. A chaque fois, le même principe, l’objectif est de louer un bateau pour se promener dans les rivières, les canaux, visiter les îles, découvrir la vie locale et surtout… passer dans les marchés flottants.

My Tho  (70 km de Saigon), qui signifie «la bonne herbe parfumée», est la  ville la plus proche de Ho Chi Minh et la capitale de la province de Tiên-Giang. Elle est située sur la rive la plus proche du bras nord du Mékong.

La plus belle façon d’arriver à My Tho est de remonter le Mékong à partir de son embouchure. La campagne environnante constitue l’un des plus luxuriants jardins du Vietnam (cocotiers, bananiers, manguiers). La ville n’a aucun intérêt, sauf pour partir en bateau sur le Mékong à la découverte des îles voisines. Cai-Bè, en amont de MyTho, est aussi le point de départ de plusieurs balades en bateau. Il faut partir tôt le matin pour voir le marché flottant, puis flâner sur les bras du Mékong pour arriver à Vinh Long.

Vinh Long  (140 km de Saigon) est située au centre des régions du delta, entre deux bras du Mékong. On peut y passer en se promenant en bateau à travers les petits canaux et les vergers qui mènent au marché flottant de Cai Be. Vinh Long, terre rendue riche par les alluvions, est le pays des mandarines et des oranges. L’intérêt principal de Vinh Long réside dans la superbe balade en bateau dans les arroyos (canaux creusés par les hommes) et d’être une étape agréable sur la route de Can Tho.

De Vinh Long, on peut se rendre une journée à Sa Dec, dans la province de Dông Thap. Célèbre pour son horticulture (ici poussent toutes sortes de fleurs exotiques), on l’avait surnommé à l’époque coloniale « Le jardin de la Cochinchine ». C’est dans cette bourgade méconnue du delta du Mékong que vécut Marguerite Duras jusqu’à son adolescence. Sa mère, institutrice, y dirigeait l’école des filles (toujours là !). Dans cette ville de 30 000 habitants, authentique et sans touristes on peut s’imprégner de l’ambiance d’une petite ville du delta où subsistent encore quelques maisons coloniales et «la maison du Chinois» (de son roman L’Amant, aussi adapté à l’écran). Le retour à Vinh Long en fin d’après-midi, par la route bordée de canaux, de rizières et de cocotiers est de toute beauté.

Cân Tho (34 km de Vinh Long, 51 km de Sa Dec et 168 km de Saigon), est le cœur du delta du Mékong. Étalée au bord d’un des neuf grands bras du fleuve, la ville vit essentiellement des activités fluviales et de la riziculture. Endroit vivant et sympathique, c’est un bon point de départ pour visiter le delta du Mékong. Un très beau marché occupe une grande partie de la rue principale, en bordure du Mékong et une promenade en bateau permet d’admirer des paysages de rizières et de vergers. (Dans les environs, Soc Trang (65 km au sud de Cân Tho), mérite un arrêt à la pagode khmère Chua Doi. Connue sous le nom de « temple des chauves-souris » c’est la plus belle de la région).

A deux pas de la frontière cambodgienne, la ville commerçante de Chau Doc s’étire sur les rives du Mékong. Elle rassemble une importante communauté khmère, chinoise et cham. Son activité économique repose essentiellement sur la pisciculture. Plus marginalement, plusieurs foyers se consacrent encore au travail de la soie en particulier dans le district de Tan Chau.

Dans les environs de Chau Doc, nombre de familles vivent traditionnellement sur le fleuve, à bord de maisons flottant sous lesquelles sont accrochées de larges nasses où sont élevés les poissons.

Combien de temps y rester ?

Le delta est grand, donc pour bien en profiter il faut compter 2-3 jours à partir de Sai Gon.

Type d’hôtellerie

Tout type d’hôtellerie.

L’avis de l’auteur

Le delta est un joyau naturel au Viet Nam… Incontournable donc, aussi bien pour ses paysages, sa végétation que ses marchés ! Il vaut à lui seul un passage dans le Sud du pays.